March 23, 2017

Présentation de la tablette des cercles réciproques

par Bragi Bellovaque



La tablette « Cercles réciproques » est un émetteur d’émissions dues aux formes mis au point dans les années 1960-1970, par M. Jean de La Foye, ingénieur agronome et radiesthésiste amateur français. L'appareil est décrit dans son Livre "Ondes de vie, ondes de mort" comme un :

– Outil de radionique (envoi d’émissions à distances),
– Rééquilibreur d’ambiance (géobiologie),
– Mais surtout un formidable outil d’expérimentation « des émissions dues aux formes ».

Cet appareil fonctionne sur le principe énergétique des émissions dues aux formes, étranges émissions que l'on retrouve sur les mégalithes, pyramides égyptiennes et autres Moaïs...

Comment fonctionnent les émissions dues aux formes ?

Ce serait mentir que de dire que ce qui va suivre est une vérité reconnue par tous. Je parlerai donc d’hypothèses de travail puisqu’à l’heure actuelle aucun outil de mesure autonome n’est arrivé à détecter ses émissions par des résultats chiffrés, reconnus scientifiquement, et ce malgré les effets incontestés de ces étranges émissions « de faibles énergies » sur les processus biologiques. Seuls le sourcier et plus généralement le radiesthésiste et ses pendules sont actuellement capables de ressentir les choses.
Il y a deux manières d’expliquer ses émissions.


1/ L'hypothèse scientifique.

Il s’agit de l’hypothèse du Docteur Laurent Souriau, que j’ai personnellement rencontré. Selon lui, ces émissions auraient pour origine des particules appelées neutrinos, générées localement par notre soleil (et plus généralement par d’autres astres lointains). Au contact du champ électromagnétique terrestre, une très faible partie de ces neutrinos se chargeraient électromagnétiquement et deviendraient des neutrinos monopôles contenant soit une charge positive, soit une charge négative. Par la suite, ces particules auraient la capacité d’être attirées par l’ensemble de leur environnement et plus particulièrement sur certaines formes géométriques agissant comme des accumulateurs permettant de générer des phénomènes inexpliqués. La pyramide en est l’exemple le plus connu. Son effet momifiant ne peut être contredit !
Notre tablette pourrait avoir la capacité de capter ces monopôles magnétiques, de les focaliser et de les diriger vers un point précis.

2/ L’hypothèse « ésotérique ».

C’est l’angle de vue du Groupe Totaris, créé par le scientifique et mathématicien Jacques Ravatin. Selon lui, il existe : un champ de cohérence local, avec ses lois, elles aussi locales (c’est simplement notre réalité quotidienne avec ses repères familiers : l’écoulement du temps par exemple ou vitesse de la lumière) et un champ de cohérence globale, préexistant au nôtre et qui serait à l’origine des phénomènes dits inexpliqués. Ce sont nos fantômes, ovnis et autres phénomènes où l’observateur perd ses repères locaux et a l’impression d’entrer littéralement dans un rêve éveillé. Jacques Ravatin parle de fuite des repères par « cumulo-décalaire ». Pour imager cela, il prenait l’exemple d’un observateur sur une voie de chemin de fer et à qui on demande de compter les traverses. À un moment, les traverses se perdent à l’horizon, en un seul point. Il y a fuites des repères et entrées dans le global (c’est comme mettre deux miroirs l’un en face de l’autre… Certains objets seraient capables d’être partiellement immergés dans ces deux réalités ou champs de cohérence. C’est peut-être le cas de notre tablette.


Comment fonctionne la tablette ?


Dans les années 1970, c’est Jean de La Foye, ingénieur agronome français et radiesthésiste qui, au contact du conte André de Bélizal, a développé cette planchette émettrice. Elle fonctionne grâce à 4 concepts développés par M. de La Foye :

1/ la notion d’émissions couleur d’un corps polarisé (12 couleurs non manifestées sur le rayon du cercle et 24 couleurs manifestées sur le double du rayon) via l’étude de la sphère, du disque équatorial et de l’étude du champ vital ;

2/ la présence d’axes directeurs du champ d’émissions dues aux formes via le tétragramme hébreu carré « JE SUIS » représentant le nom de Dieu ;

3/ la loi de compensation ;

4/ le champ vital.


1/ Les 12 couleurs non manifestées du champ de Belizal et les 24 couleurs manifestées

E:\Users\jclemouel\Desktop\Geepi\Cadran.jpg

Tout commença lorsque le Conte de Belizal et M. Chaumery étudièrent les étranges caractéristiques d’une bague antique égyptienne aux propriétés vibratoires étonnantes (bague atlante) et à l’étude d’un étrange objet de la même provenance (pendule égyptien). Les deux chercheurs amateurs se rendirent compte que certains objets aux formes spécifiques (géométriques) avaient la capacité de se charger d’émissions inconnues, capables d’agir sur leur environnement proche et lointain. (ils reprirent eux-mêmes le travail de Enel). En clair, les civilisations anciennes avaient connaissance d’un langage entre de la Matière et l’Esprit.

Afin de partir sur des bases solides, ils repartirent de l’étude de la forme géométrique la plus simple qui soit : la sphère. Armés d’un pendule et d’un stylet, ils mesurèrent les émissions présentes sur une boule de bois et découvrirent qu’elle était le siège d’émissions que par convention mentale, ils nommèrent « de couleur ». Pour l’anecdote c’est avec des petits chiffons de couleurs, en guise de témoins, qu’ils trouvèrent ces émissions…

Fait important, les 12 émissions, dites couleurs, semblaient se déplacer sur la sphère, les unes contre les autres, en respectant la course du soleil.

M. de la Foye repartit des découvertes de ces pionniers et étudia ces émissions en prenant pour support un tronc d’arbre. Là encore, il retrouva les 12 couleurs sur le diamètre du tronc, mais se rendit compte de deux choses : les couleurs semblaient se doubler au-delà du diamètre du tronc et jusqu’au double du rayon du tronc. Il trouva 12 couleurs dites par convention mentale « électriques » et 12 couleurs dites « magnétiques », en clair de polarités opposées. Il trouva aussi que s’il plantait un clou sur ce tronc, la couleur présente au niveau de ce clou était sélectionnée et projetée sur l’axe sud (magnétique terrestre), à 180° d’un cercle dont le 0° serait le nord magnétique -5°. Plus tard, M. de la Foye eut l’idée de désolidariser la course de ces couleurs par rapport au soleil, en rainurant la sphère de bois via un équateur (axes directeurs) et d’y fixer un anneau de sélection (comme le clou de l’arbre). Créant ainsi un émetteur de couleur sélectif : le pendule équatorial.
Reprenant la même méthode il créa ensuite un disque (le disque équatorial) puis la tablette des cercles réciproques.

2/ Les axes directeurs du champ d’émissions dues aux formes

E:\Users\jclemouel\Desktop\Cercles.jpg

Au départ de ses recherches, M. de La Foye suivit les travaux de ses mentors, mais à un moment il se retrouva coincé dans ce langage « couleur » trop restrictif (on était là dans des expérimentations quasi « optiques » si je puis dire, car sans rien de visuel au final). Il lui manquait un procédé de mesure pouvant donner un sens qualitatif à ces mesures. C’est là qu’il fut aidé par M. Jean-Gaston Bardet, architecte et aussi spécialiste de l’hébreu carré. Cette écriture, comme d’autres écritures  anciennes, a cette capacité de reproduire l’énergie développée par le souffle de la prononciation. En clair, si vous écrivez en hébreu carré « ici jaillira de l’eau » et que vous collez ce mot sur un pendule, vous paramétrez automatiquement votre recherche, car selon M. Bardet, il se créait un effet témoin entre le mot et l’objet des recherches. C’est ainsi que M. Bardet débloqua les recherches de M. de La Foye.

Lorsque M. de La Foye étudia le tétragramme hébreu donnant la nature « de Dieu », il se rendit compte que si on mesurait radiesthésiquement chacune des lettres en les rapportant avec les émissions de couleur de la sphère ou du disque émetteur, on pouvait tracer des axes directeurs sur le cercle qui avaient la capacité d’équilibrer définitivement les émissions de la sphère ou du disque : ce qu’il nommait les « axes directeurs du champ de formes » !

Ces axes tracés sur un émetteur ont la capacité de ne jamais saturer ledit émetteur et d’isoler ce dernier de toute influence extérieure : créant un véritable petit univers se suffisant à lui-même : un microcosme

3/ La loi de compensation

La loi de compensation est un dérivé de la loi des semblables utilisé dans la magie opérative. En clair, M. de la Foye s’est rendu compte qu’en dessinant une forme géométrique avec un axe de symétrie tel qu’un cercle, si on posait un objet témoin sur un demi-cercle, on détectait son « fantôme » sur l’autre morceau de demi-sphère. Je vous laisse méditer aux applications pratiques de ce phénomène…

4/ Le champ vital

M. De La Foye, en bon ingénieur agronome, avait aussi étudié les émissions générées par le Vivant. Il s’était rendu compte que la signature du vivant détectable au pendule était manifestée par des séries de cercles se répétant en fractale et se dupliquant, un peu à la manière de la multiplication cellulaire. Là où le vivant semblait se cristalliser par des cercles, le champ physique de la matière, lui, semblait s’y chevaucher, mais sous forme de fractals hexagonaux.


La tablette est donc la synthèse de ces principes !

Elle se compose d’une planchette rectangulaire en bois, d’épaisseur minimum de 2cm découpée dans un matériau de bonne densité pour favoriser le poids de l’émetteur et donc son diamètre d’émission.

Les trous sont la partie la plus importante, car, comme une carte lue sur un orgue de barbarie, elles donnent l’information en faisant passer la planche, d’un objet inerte à un objet possédant des caractéristiques nouvelles (absorption des monopoles magnétiques ou création d’un lien avec le global). Les trous vont non seulement marquer l’existence des trois cercles, mais enclencher la capacité d’accumulation et d’émission de l’objet.

E:\Users\jclemouel\Desktop\me,hir troué.jpg

L’axe vertical et horizontal rainuré va lui aussi ajouter un plus en créant un lien entre les trous principaux, on amplifie la qualité d’émission. Enfin, les axes directeurs du champ de forme vont faire redescendre la fréquence énergétique mesurée en unités Bovis (UB) à un seuil d’équilibre, évitant la saturation de l’émetteur.

Les 3 cercles

Passons au manuel d’utilisation de la planchette.
Elle se compose de trois cercles :
– le cercle nord (car orienté sur le nord magnétique –5° soit au 355°),
– le cercle du centre,
– le cercle sud.

Le cercle nord est le cercle d’origine (point de départ), c’est de lui que part l’émission à générer. Elle peut être une couleur sélectionnée au moyen de l’aiguille traversant de part en part le centre de ce cercle et sur lequel j’ai collé le cadran des 24 couleurs manifestées. 

Le cercle du centre est « le microprocesseur » ou le « coeur » de l’ensemble de la tablette, c’est de lui que partent les axes du champ d’émissions dues aux formes qui équilibrent la tablette. On peut placer sur le centre de ce cercle des amplificateurs (amplificateurs par un ajout de poids ou par d’autres émetteurs d’émissions dues aux formes => boule de pétanque, planchettes rainurées...).

Le cercle sud, répondant aux caractéristiques de la notion de « Loi de compensation », va émettre perpendiculairement au centre de ce cercle, l’émission du cercle nord. On peut y placer le témoin d’une personne à traiter (sur photographie, ou tout autre témoin organique du sujet), un objet à charger (une pierre, un électret, etc.), un contenant et son contenu (produits alchimiques…) ou alors utiliser un fil de cuivre pour guider l’émission jusqu’à une cible ou un autre cercle nord d’une autre tablette : on obtient alors un montage en série.


Vous souhaitez en savoir plus ou commander la Tablette "Cercles réciproques" ? Rendez-vous sur notre page : 

E:\Users\jclemouel\Desktop\cercle.jpg


Nous vous proposons de vous la fabriquer moyennant une participation financière de 50€ (hors frais d’envoi). La tablette sera réalisée par nos soins, sur une planche de chêne d’une épaisseur de 2 cm, selon les proportions indiquées dans le Livre « Ondes de vies, ondes de morts » de M. Jean De La Foye.

A noter la création d'une Nouvelle tablette « Cercles réciproques » en POM (polyoxyméthylène).
2,5kg. 
3,3 cm d épaisseur
30cmx18,6cm, donc proche du nombre d or (30+18,56/30, je suis a 1,62)

E:\Users\jclemouel\Desktop\Geepi\Tablette_résine.jpg

Alors que la planchette en chêne est mesurée 24 000 unités Bovis et 55% de densité vibratoire, ces planchettes d'extérieures sont à 24 000 ub et 75% de densité vibratoire. Donc un gain de capacité d’émission de 20%, amenant à une amplification de l’intensité de la charge et du rayon d’action.

Grâce à sa structure et une haute cristallinité, le POM offre de très bonnes caractéristiques physiques :
  • résistance élevée à la traction et aux chocs ;
  • excellente résistance à la fatigue ;
  • très bonne résistance aux agents chimiques ;
  • excellente stabilité dimensionnelle ;
  • bonnes caractéristiques d'isolation électrique ;
  • bonne résistance au fluage ;
  • faible coefficient de frottement et très bonne résistance à l'abrasion ;
  • large plage de température d'utilisation.
  • Idéal pour un travail géobiologique en extérieur.
E:\Users\jclemouel\Desktop\Tablettes2.jpg

Coût de fabrication de cette planchette, à définir selon nombre de pièces commandées (100 à 180€ l'unité).

Bragi Bellovaque, pour le Geepi

March 17, 2017

Dernier article pour le GEEPI

Vous trouverez ici en ligne le dernier article pour le GEEPI que j'ai écris.


Expériences Radioniques et Magiques

Les expériences radioniques, font parties intégrantes de mon activité professionnelle. Pratiquant à la fois l’Alchimie et la Magie, j’ai créé des outils magiques « dopés » avec des condensateurs fluidiques [1] que je calibre, mixe, et enrichi avec les élixirs que je fabrique. Depuis peu, je tends de plus en plus à faire des « Mandalas » ou des formes géométriques actives avec ces mêmes outils « actifs ».

Je fais ici, une conjonction de graphiques actifs et d’orgonites de mon cru, dans un travail de réunion de la radionique avec mes condensateurs fluidiques pour une action décuplée et puissante. C’est une alliance des ondes de forme, de la radiesthésie, de la magie/énergétique, de l’alchimie, de la radionique, en un tout harmonieux et surtout, fonctionnel.

Je partage ici mon expérience et mes idées, mais loin d’en faire le tour, cela ne restera pour l’instant qu’une première ébauche, donnant quelques constatations et indications de travail.

Premier exemple :



Je place une pyramide de protection [2], et un de mes miroirs noirs en condensateur fluidique universel dessous, pour venir soutenir l’effet de rayonnement, l’amplifier, et créer une porte sur « ailleurs » afin de transférer l’énergie émise depuis la pyramide sur une personne, un lieu, un évènement présent, ou pour l’aider à s’agglomérer dans l’astral (le monde énergétique) pour qu’il s’incarne dans notre monde matériel, dans le « futur ».

De la manière la plus basique qu’il soit, la charge « naturelle » de ces objets les rends déjà actifs sur plusieurs centaines de milliers d’UB (variable), il suffit alors de placer un papier, avec le vœu noté clairement, et disposé les lettres vers le nord – si on veut faire les choses bien,- en dessous de la pyramide, afin d’en orienter les énergies.

Avec un protocole plus complexe de charges, d’orientation, de programmations, de lien au tellurique et d’activations, ce simple dispositif devient étonnant de puissance. Nous développons alors plusieurs centaines de milliers d’Unités Bovis, avec des pics d’intensités frisant parfois le million, et une stabilisation « plus légère » au bout d’un moment.

Voyons un exemple plus complexe maintenant.


Sur cette photo est le cœur de la pyramide (creuse) en condensateur fluidique qui vient par dessus englober le tout. L’idée est de créer un amplificateur d’émission – ici, pas de témoin ou de programme marqué sur un papier, c’est moi qui émets par ma force pensée, par-dessus le pyramidion, en général avec un pendule en condensateur fluidique lui aussi.

Je teste les triples enceintes décagonales qui semblent porter les programmations au mieux. Au centre, un palet en condensateur fluidique pour porter une charge, dessus, 6 triskells en condensateurs universels (noirs, magnétiques) et en cire d’abeilles (plutôt électriques), mais les deux ayant tout de même une nature universelle (capable de capter, charger, restituer n’importe quelle type de force), afin de porter les énergies, les orienter en vortex afin de les dynamiser.

Ceci crée alors une sorte de pilier Djed, ou batterie avec des pôles +/-/+/- … Mais je n’en suis qu’aux tests pour l’instant… J’insiste bien sur le fait que cet exemple est un test afin de mieux comprendre le fonctionnement général des matières, des graphiques…

Cependant, voyons l’idée de base derrière ces outils :

Le Triskell, émet un TVB de 30 000 (en gros). En condensateur fluidique c’est variable selon la charge et sa qualité, mais c’est un plafond bas dans ces taux là pour une matière telle que celle-ci. Ils arrivent au niveau de la chambre du Roi[3]. Il y a un effet de stabilisation de l’énergie émise et permet aussi de compléter les énergies émises en fluides électriques et magnétiques.

En pilier cela crée un long tunnel énergétique, créant un double entonnoir en sens horaire. Je les retourne si je désire renvoyer quelque chose (énergies négatives, décharger…), plaçant ainsi le vortex du triskell dans l’autre sens, anti horaire.

Le palet en condensateur fluidique (disque noir en dessus des triskells), permet d’amplifier le rayonnement, mais aussi de faire batterie pour capter et stocker au besoin les forces captées par la pyramide.

L’enceinte triple décagone, permet généralement de revivifier les témoins au centre de ce dernier. Ici, l’idée est de revivifier, dynamiser, mais aussi amplifier la programmation donnée (grâce au palet de charge au centre).

La pyramide, non représentée sur l’image, pèse dans les deux kilos, et est en condensateur fluidique universel. Sa nature est de faire effet de masse, captation et émission d’énergies.

Le bol chantant était là en test, afin de vérifier l’idée de l’activation d’un tel protocole avec un son. D’autres tests de cette nature sont en cours. Mais j’ai pu remarquer un effet sur les énergies du dispositif avec le bol. Ce qui permet de penser qu’il est possible de déclencher une activation avec un mot, un son, un geste, comme avec les miroirs magiques. Il reste à déterminer l’effet exact de ce son, si c’est un apport d’énergie particulière, si cela déclenche tout, si cela active la captation, si au contraire cela est négatif… Je penche pour une activation du dispositif par l’effet de cymatique (forme 3D du son, qui est géométrique, dégageant alors une énergie qui est captée par le Mandala ou la « machinerie Orgonique »).

Note : Des graphiques géométriques comme de la cymatique, des formes géométriques naturelles (pomme de pin, fleurs, fractals, nautile…ou encore des cristaux de neige ou d’eau comme l’a étudié Masaru Emoto) ou inventées comme des figures de crop circles, peuvent être intéressantes pour sélectionner les énergies captées par un tel dispositif. On vérifiera alors le bien fondé par une étude au pendule ou tout autre moyen de détection afin de ne pas « tout mélanger ».

Enfin le tout est orienté au Nord. Je pense qu’un tel dispositif, plus il est simple au départ plus, il est facile de le contrôler.

Un autre exemple test :


Ici une expérience pour créer l’harmonie et une atmosphère d’amour.

La répartition des orgonites a été faite intuitivement, comme l’usage d’un triangle. Le témoin est placé sous la Heartgonite (Cœur) principal. Les trois plus petites sur les angles ont été placées instinctivement comme pour « adoucir » la figure triangulaire et aussi, énergétiquement, l’alourdir et lui donner du poids et de l’harmonie dans son design.

L’harmonie dans le Mandala est une chose très importance pour sa fonction. C’est une chose à ne pas négliger. Sous peine de rendre bancal un système et le rendre plus dysfonctionnel qu’autre chose. L’axe central ou l’outil central est ce qui est alors majeur. Il doit toujours y avoir une logique de répartition selon le but voulu. Mais dans tous les cas, la pièce majeure se doit d’être au centre.

Je dispose le tout sur un « Triangle d’Evocation », généralement usité en magie cérémonielle.

Ce « Triangle de l’Art », est normalement utilisé pour manifester les énergies (sous forme visible parfois). Il est clairement lié à un égrégore Divin par les trois noms qui sont sur le pourtour.

Les Triskells sont sur chaque syllabe du nom de l’archange protecteur et gardien « Mi, Cha, El » et les dynamisent pour en augmenter la force.

Les trois cœurs ont aussi été placés en tant qu’activateurs extérieurs, car ces orgonites ont une pulsation énergétique (comme un cœur réel en somme), qui pompent depuis l’extérieur l’énergie qui est attirée depuis l’intérieur. Créant alors un effet de flux et d’aspiration continu.

Je testerai avec les pointes des cœurs vers l’extérieur une prochaine fois afin de voir si cela modifie quelque chose au fonctionnement général de ce dispositif.

Conclusion :

Les formes sur planche, en noir et blanc, ou encore les talismans ne sont pas très bons pour tenir des charges énergétiques, mais par contre, très indiqués pour donner un structure, un cadre d’action, et pour « tenir » une programmation, une signature, et ainsi, promouvoir une orientation de l’énergie et donner un sens.

Sans elles, il est possible de créer un Mandala organisé géométriquement avec des composants de charge (orgonites).

Par exemple :


L’effet de masse a aussi son importance, le premier dispositif pèse avec la pyramide dans les 3 kg, et le second environs 2. Energétiquement, la masse importe pour capturer, et stocker, activer les énergies, ainsi que les formes symboliques et actives (triskells, pyramide) et phénomènes de résonnance avec les archétypes de l’organe en question (ici le cœur par exemple).

Quelque chose de concret, ayant une base physique aura plus de capacité à incarner certaines forces et à rayonner puissamment.

Je pense qu’il est, – dans le cadre d’un Mandala de ce type, d’un « dispositif » actif, – d’importance de lier à la fois un cadre structurel, ayant un sens, et géométrique, sur papier ou par répartition d’orgonites et y lier un effet de masse à forme active pour dynamiser, porter la charge et amplifier la captation des énergies.

Les deux ensemble permettent alors un fonctionnement optimal dans le but d’agir à distance ou localement.

Ces outils cependant demandent tout de même une connaissance parfois approfondie de ce type de « machinerie » énergétique.

L’onde de forme locale (chaque outil) et globale (le Mandala en lui-même) de ce type de dispositif doit être toujours lié à une harmonie, c’est-à-dire : Organisé géométriquement et harmonieusement autour d’un point central et ou, d’un axe central majeur.
La logique de fonctionnement doit pouvoir s’expliquer clairement.

Le dispositif doit être orienté selon un but, et non laissé à lui-même. Ou alors il doit être désactivé et démonté.

Les flux énergétiques suivent toujours les chemins les plus courts et les lois de vases communicants.

Avec tout cela en tête, nul doute que de bons résultats se feront rapidement jour.

J’ai pu avoir les preuves moi-même de déblocages de situations, du matin à l’après midi même.

Je déconseille les personnes ayant des soucis cardiaques de faire des Mandalas actifs de nature Martiennes ou liées au feu, ou alors étant de petite taille.

Les forts taux énergétiques dégagés par ces outils (plusieurs millions d’UB lors de charges rituelles) font fortement tousser les personnes cardiaques, et je déconseille d’exposer les enfants, bébés, et femmes enceintes à ces dispositifs.

On notera une diminution de la charge de ces « machineries » en fonction du but/souhait engagé, d’où l’importance de recharger les machines – bien qu’elles « captent » pour certaines toutes seules, soit depuis le tellurique, soit depuis le cosmique, le proxi, ou les trois (le proxi : l’énergie la plus proche, c’est parfois vous ou votre voisin…d’où l’importance de savoir où aller alimenter votre orgonite ou votre Mandala !).

On les recharge par de l’énergie : Musique, bols chantants, bougies, encens, chants, prière, mantras, phrases « d’auto suggestion » (mantra laïque en somme), visualisation d’énergie qui descendent, magnétisation, et rituels magiques simples (activation au pendule au dessus de l’orgo centrale, rituels d’appel, invocations, etc).

Certaines s’activent en fonction du cycle lunaire, d’autre solaire, et parfois de variations jours/nuit tout simplement, si elle est branchée sur le tellurique, cela peut aussi varier selon les cycles.

Parfois encore, selon des cycles qui nous sont encore inconnus ou mal répertoriés (pas uniquement astrologique, mais d’un autre cycle difficile à percevoir).

La météo, la saison, la latitude/longitude, pression atmosphérique, hygrométrie, vent, nature du terrain, travailler à l’étage ou au rdc, etc, peuvent avoir une influence. Il est parfois difficile de paramétrer tout ça. Je dirais qu’il faut faire au mieux, voire au moins pire.

Certains outils créent une brume, un vortex de brouillard qu’il est facile de voir à l’œil nu, face à un fond sombre. Parfois présent, parfois pas, selon souvent le cycle lunaire. La pleine lune alors, étant très intéressante pour tester certaines formes d’énergies. Il y a alors bien un effet du cycle sur ces Mandalas, mais aussi sur chaque outil à portée énergétique.

Je pense que si les règles de base sont respectées, alors il n’y a pas de danger. Mais on peut parfois être surpris. Je me suis plusieurs fois retrouvé repoussé physiquement par une force sortant d’un miroir magique[4], ou encore ayant été comme « physiquement frappé » par l’énergie se dégageant d’une pyramide de protection que j’avais installé dans un grenier – imaginez un coup de vent brusque, c’est pareil. Le simple fait de l’avoir posée – sans orientation ni programmation, l’a activée d’un bloc et de manière un peu violente, comme si l’outil « savait », mais n’est ce pas moi ou la propriétaire qui l’avons indirectement programmée à s’activer là ?

La propriétaire, non habituée aux énergies de ce type, s’est alors senti oppressée dans la poitrine, et a beaucoup toussée[5].

Tout ceci peut se calibrer et s’activer, se charger/décharger, dé/programmer au pendule ou par la volonté et le magnétisme. D’où aussi une certaine habitude pratique de ces facultés si l’on souhaite aller dans les fonctions avancées de ces outillages énergétiques, parfois complexes.

Comme pour tout, il y a une logique, et s’y tenir permet d’être garant d’une sécurité optimale.


Informations pratiques sur l’auteur :

On pourra retrouver à la vente, les cœurs, les triskells, pyramides et bien d’autres outils dans ma boutique :

http://salaziusstore.blogspot.fr/

N’hésitez pas à me rendre visite sur facebook :

https://www.facebook.com/salazius.dartigne

Ou regarder mes photos sur :

https://www.instagram.com/salazius/

Contact : salazius at gmail.com

Je remercie vivement l’équipe du GEEPI.

[1] Matière naturelle ou transformée spagyriquement ou alchimiquement, qui a des capacités de captation, et de  stockage d’une « longueur d’onde » particulière sans la déformer, d’une énergie, et d’une programmation.

[2] Un outil qui porte en son sein  un dispositif particulier, comprenant un mélange spécial d’élixirs, de matières métalliques et minérales, qui ont toutes des particularités liées à la protection, ceci pour créer un large spectre répulsif et nettoyant, tout en développant  sa force d’émission.

[3] Au premier tiers de la hauteur de la pyramide, en partant de la base, se trouve un endroit où le pouvoir de la pyramide (pouvant se traduire par « feu au milieu ») se trouve concentré. Un triskell en cire d’abeille a d’ailleurs été décoloré en partie, suite à une exposition de deux mois.

[4] Après un travail avec un Saint, ou une énergie Christique.

[5] Elle a une tachycardie bénigne, mais je pense à autre chose qu’une simple réaction à l’énergie, je pense à un possible parasitage énergétique, que la pyramide a pu perturber.






February 03, 2017

Reading

The approach of Alchemy by reading is not as easy that one can imagine - not even easier than the Lab work. Note that I don't speak only about the informationals & historical texts, that we can so much tumble upon, but rather alchemical corpus, presenting, even for those who are used to it, a first contact hard to penetrate, dense, abstruse. 

Our mind in a first time can "go throught" the text and access directly to the mind of the author. We understand the meaning profoundly. The message is clear, direct, simple to understand (for us). There is no effrot to furnish. We percieve also the incoherent addings in old texts that have been modified, rewrote or revised, and also the voluntary errors (or not) of the author. The is a dimension in 3D here that happens. 

Our reading, as efficient it may be, stay in a first time a supercial knowledge, unless of course, to have an extraordinary memory. That's why it is necessary to re read the text, and, if possible, just after the first read, or a little bit after a moment of rest, integration and meditation. We can annotate the text, if we are not afraid to spoil the book, or write down important information in a notebook or on a reading sheet. The re reading then allows a more important synthesis of the proposed information, and an emphasis on reading levels that we may not have perceived at first sight. These levels of readings only open gradually, and require a time of integration of what is written. Layers after layers only, our mind opens then, and perceives better and better the depths of the texts. But it takes a certain time.


It is very important also to mark some pause in our reading, indeed, to stop in order to meditate on what we have just read, is interesting in order to let oneself being penetrated by the message, and let it "take" in our mind.

It is also sometimes necessary to have a draft paper in order to clarify the processes outlined in the so-called "practical" works.

This then makes it possible to put the steps of the process synthetically in a coherent and clear order, freefrom the  jumble and the weird alchemical language.

Sometimes several pages are summarized in points "A, B, C". Readable and clear, simple and concise. We have separated the subtle from the thick by careful and laborious reading.

A break is sometimes necessary in order to make an evolution of our knowledge to approach certain texts fully. We can not really understand or perceive all the information proposed by the author if we do not know his reference language (biblical, mythological ...), and this sometimes requires further research and reading.

Our elders, at least some of them, had a corpus of texts of reference. They fully integrated and practiced the content. This sometimes takes years for a single book.These ideas come from our Greek philosophers of antiquity who already practiced this. Select the best authors, stick to them, and fully integrate their thoughts, even if it is only one small book.

We can not afford to be in superficial knowledge only, and leave us to a bookish bulimia (which is better all the same than anorexia).
However, finding its author, finding its way, its style, this already requires, at first glance, to read, to purify and to clear the Alchemical corpus. This is no small matter. Note also that these "best authors" are not necessarily always those that one believes. And it does not necessarily have to rush but always remain circumspect and critical.

In short : 

- Find your references in books and practice them and apply the teachings.
- Make pauses for integration. 
- See if your mind can penetrate the text.
- Take notes and sum up the reading.
- Reread the text.
- Look at the different levels of reading.

Enjoy your books ! :)

January 08, 2017

Hermetischer Triumph-Bogen auf zweyen Wunder-Säulen der grossen und kleinen Welt bevestiget

Following a request from one of the reader of this blog, I'll translate the article available here (originally in french/ originalement en Français).

Click to enlarge.

This first page is extremely rich in symbolism. We could consider that these engravings were alike photographies of what was happening in laboratories at that time.  We find there some "hermetical equations" a sort of math of energies and substances, of which operations do not only contain soustraction, multiplication, division, etc, but alsocoagulation, congelation (it is not freezing), sublimation, circulation, cohobation, putrefaction, distillation, etc. These pratices et processes could be wirtten in a linear way (I sometimes do it) based only on symbols.

It would be impossible for me to deliver here the overall of all the operations that are described here, because of the seal of secret and also by their number. Nevertheless, some big symbols are there.

From the upper part : on the left we have, perched on our antimony and a small capital, a raven, symbol of the nigredo, first regimen of fire or Blackness, on the other side, on an equivalent posture, a swan, symbol of the second or sometime third, regimen of Fire or Whitness, Albedo. Between both, a bridge, of which the superior part concerns the planets, and the second, under it, their daily and nocturnal houses. We will notice that saturn is on the center, at the uttermost part, and there is a reason for that of course, both luminaries are equally placed to its sides, logically.

The peacock and the Phoenix  are not represented, because who knows how to make the black, gets the Green, and who knows how to get the White, gets the Red. It seems then, that the author takes a shortcut, maybe by a lack of space, or in the will to show only what is essential. 

Two columns now, on each sides, describes the operations of the Magnum Opus. Ten boxes, ten operations. Are they logically distributed or simply here randomly given in order to illustrate some of the major processes ? Who knows, really. If ever we choose to give some logic, then :

On the left one, at the top, the operations begins with a first flask, where is shown the conjunctio of Sulfur and Mercury (Chemical wedding). Under it, the circulation (possibly in fact a putrefaction). Then a distillation (or several who knows).
In the fourth, its digestion, in the last one, seperation of principles : a volatile Sulfur and a volatile Mercury (see the little "hat" on the symbol of the Principles in the jars on the shelve), and a fix salt (reversed "hat").

It seems that the rest of the operations are not given, being logical to those who know the of the laws ... 

In the right hand column, we can see that there is now conjunctio on the sun and moon. The process is seemingly the wet path here, decribed. And continues after having the the Stone (all colours) and as Dry path under it. It seems that there is a bunch of metallic operations (metals in jars, or symbolic of colours), and derived preparations with the Stone, alike getting a perpetual mine of gold or silver... 

So several jars seems to contains metals, under it, on the second shelve, salt, precipited gold in calx maybe (but its symbol is different) and maybe again, some salt of urine.

Under it a oven with tool to work in dry path, like clamps, shovel, ingot mold.

In the last window, the Sun, the Moon, or Gold and Silver (maybe the philosophical ones also), Sulfur and Mercury together (thus nothing to do with a mineral ethiop). The same oven under it.
At the center on the top, a Crown, symbol of acheivement of the Magnum Opus and of a lot more than it is possible to say. In the central oval or egg, we have to sides, a male on the left, and a female on the right. We have the commun version with Sun and Moon, but also the signe of Fire and Water, and under it, the Philosophical Version of Sulfur and Mercury. (On the top luminaries : sky, in the world of the middle, elements, and in the lower world, principles of matter).
The chains showns us that everything is linked and united. But  also that the upper and the lower can communicate.

Under it an hexagram, union of the upper and the lower, with the presence of Mercury and Sulfur, Sol and Luna, Vitriol, and in the center, seemingly two symbols for salt, a light one and a darker one. 

The terrestrial sphere on the right has the symbols of antimony, vitriol, gold, niter and salt, and luna, venus. It is stated to be part of the microcosm. 

On the other side the sphere bears the names of "macrocosm", "astral", "vegetal", "mineral", "animal", in short, of the different kingdoms of existence of which hermetism speaks.

The paving is black and white, is there any Maconnic influence here already ? I don't know, but it can be seen as an idea of both polarities in interplay in this world, an equilibrium in the macro & microcosme.


Click to enlarge.

A symbols table allowed, in a glimpse, to get all the signatures of matters and related planets.
The fifth column with the symbols tells us (from up to down) : antimony, niter, urine's salt or urine, sulfur, vitriol, marcassite, cinnabar, sea salt, tartar salt, ammoniacsalt, magnetite & arsenic.

January 05, 2017

Solutions contre les facteurs énergétiques exogènes négatifs.

Nous avons vu dans l'article précédant, un rapide aperçu des FEEN ou facteurs énergétiques exogènes négatifs. Il est bon de savoir que cela existe, mais il est encore meilleur de savoir se déprogrammer et se défaire d'une influence.

Très souvent les implants ou charges énergétiques sont au niveau.. "énergétique" et dans ce cas, sont assez facile à retirer, le second niveau d'implantation est la peau (marques, stigmates, certains grains de beauté, certaines tâches, parfois cancers de la peau, ou maladies dermatologiques), le troisième concerne les organes et les os/cartilage (avec toutes les variantes possibles, allant de la simple gène, kyste, au cancer), le quatrième le sang. Ils peuvent être actifs ou dormants. C'est un portrait très rapide et vous m'en excuserez.

Etant Spagyriste, je puis dire que des Elixirs fait dans les règles de l'art donnent souvent des rêves où des insectes, animaux sortent du corps, ou contre lesquels nous nous battons (scorpions, araignées, larves, vers blancs, crabes, facehugers comme dans "Alien"... Si vous chassez des scorpion c'est une maladie auto immune, si c'est un crabe, c'est un potentiel de cancer, etc). 

Le seul hic est qu'un élixir Vénusien va travailler uniquement sur sa sphère, poitrine et coeur. (Pour anecdote, après avoir pris un élixir de Cuivre, la nuit suivante des larves, cocons, chenilles, sortaient de ma poitrine au niveau de mon coeur). On peut alors réellement sentir l'organe bouger (c'est désagréable je vous assure). Et réellement écœurant parfois. Il faut alors avoir la panoplie complète des élixirs pour agir de façon méthodique et profonde. Plus l'élixir est fort et travaillé plus le travail sera profond et durable. Nous pensons que nos travaux énergétiques nous protègent ou nous purifient assez, jusqu'à ce que physiquement nous agissions, et nous avons alors une belle remise en question. Les travaux magiques, même menés chaque jour, ont trop souvent un effet superficiel, c'est à dire, sur les couches auriques les plus proches de nous. Cela crée un bon rempart, mais très volatil. Si le rituel est assez costaud et qu'il y a une charge assez forte dans le corps astra mental pour impacter le physique, alors il y aura un effet égal à celui de l'élixir, ou mieux de la quintessence (voire de la Pierre). [D'ailleurs vous trouverez quelques méthodes exposées dans mon ouvrage "La Quête Alchimique" = Ici ]

Certains phénomènes énergétiques puissants peuvent, comme lors d'initiations, chasser physiquement les insectes d'un lieu. Ainsi un ami ayant reçu une initiation en Thaïlande (à une divinité bien particulière), vit alors partir de dessous de lui des insectes partant dans tous les sens.

Au niveau de la peau, un bain hyper salé permet de bien nettoyer l'aura et l'épiderme. On y ajoutera des eaux florales, et des plantes, des huiles essentielles (attention aux concentrations ! Cela peut parfois être toxique au delà d'une certaine dose).

Énergétiquement donc, les charges et implants peuvent être détruits avec un travail spirituel ciblé, surtout sur les programmations mentales, cardiaques, et sexuelles (voire aussi selon les addictions : boulimie, achats compulsifs... s'il s'agit bien là d'une programmation évidemment). 

Mentalement et d'un point de vue inconscient : Il peut être difficile d'y accéder, pour cela on peut faire appel à un travail d'introspection mais c'est généralement très difficile. Un travail Mercurien/Hoddien si l'on puis dire, permettra avec l'aide d'entités de décrocher certaines programmations. Personnellement j'utilise mon orgonite BrainGonite ou "Cerveau" [Vous pouvez la trouver ici]. Je la lie à mon esprit, énergétiquement et avec un témoin dessus. En premier lieu je détermine le pourcentage de programmes qui sont installés. Puis je les retire magiquement en faisant une descente de forces, le pendule se met alors tout seul à girer et s'arrête de lui même à un moment donné. Je sens généralement un trouble profond dans mon esprit et une sorte de nébulosité au niveau de la conscience.
Après coup, je mesure les pourcentage restant, pour savoir combien j'ai pu en retirer, et ce qu'il reste. Ce travail m'a fait comprendre qu'il y a bien des niveaux et des couches. Il ne sera pas rare d'avoir alors des boutons de pus sur le cuir chevelu, ou sur le front, des rougeurs... Je fais la même chose avec le coeur, pour cela j'utilise mon Heartgonite. Pour mon corps et les programmations spécifiques à toute fonction corporelle, mon orgonite Tellurique

Le sel de mer.

Émotionnellement les charges peuvent être retirées par un lien du coeur avec l'amour, le sacré, la joie. Dans le Chaos Magick le rire sert de bannissement et c'est une très bonne méthode. La joie, l'humour, pour peu qu'il ne fasse même que rire que vous, est utile et positif. Se relier au beau, au sacré, au joyeux est alors un exorcisme des charges cardiaques placées sur vous. Cela a aussi pour effet de chasser le négatif dans votre entourage. Pour les Magiciens, cela sera facile de créer ce climat de sacré ou, via un bannissement, de retirer les charges et les blocages.
Les charges énergétiques refoulées, tout comme les informations mentalement refoulées ont alors un potentiel pour les parasites. Car ils permettent de créer des ancrages pour les entités capable de se brancher à se niveau. Une thérapie aide alors souvent à se défaire du package "charge émotive/mentale et entités...".

A niveau osseux, généralement les ancrages sont : les pommettes, le menton, le visage en général, les épaules, omoplates, le sternum, le coccyx et toute la colonne vertébrale. Lorsque la charge ou l'entité est retirée, un bouton rempli de pus, tel un clou, apparaît, il est très douloureux et très profond. Certains kystes disparaissent après un travail approprié. Des pertes blanches peuvent survenir alors si c'est au niveau sexuel par exemple, ou une diarrhée, une angine... Les ancrages toxiques sont alors relâchés du corps car ils ne servent plus de condensateur fluidique pour l'entité, n'ayant plus la possibilité de réunir cet aimant pour lui servir de corps et d'ancrage dans votre corps, alors les matières sont naturellement, plus ou moins violemment, évacuées. 

Concernant le sang, seul un travail en profondeur dans les mémoires ancestrales personnelles permet de retirer les premières couches d'historique psycho généalogique, dans un second temps, on tombe dans le royaume des Elohims. Je n'en dirais pas forcément plus car cela dépasse le cadre de cet article. Mais il y a un prix à payer pour se défaire de ces ancrages profonds, c'est parfois douloureux et toujours totalement épuisant. Ainsi, une fois les couches ancestrales personnelles (c'est différent encore des vies antérieures, notez bien), on tombe dans la signature de ce qui fait la "race humaine". Généralement, si vous en arrivez là c'est que vous savez ce que vous faites et que vous savez ce qui en découle. On y arrive pas par hasard. Je n'en dirais donc pas forcément plus sur ce qui suit ce travail, étant donné que le niveau demandé pour y arriver présuppose que vous avez les moyens (énergétiques, mentaux et cognitifs, émotionnels et sensoriels, enfin, techniques) pour supporter la suite des événements. 

Dans tous les cas, une hygiène de vie, est importante. Mais aussi une hygiène mentale, de caractère, émotionnelle, et éviter d'imprégner son esprit de choses violentes, sales, moralement répréhensibles, permet d'éviter d'implanter des images racines qui servent ensuite de tremplin à de futures orientations et programmations mentales.

Un travail de force de l'esprit est assez important d'après ce que j'ai pu en voir. Lors d'une tentative de paralysie hypnotique du sommeil par une bande d'entités, j'ai pu ressentir dans le rêve une pression hypnotique très très lourde (l'impression que l'on m'abattait sur l'esprit une tonne). J'ai pu faire dévier cette charge dans le rêve pour éviter qu'elle ne me fasse sombrer. Cela m'a réveillé et m'a permit de voir les entités en question. Je vous passe les détails. La force de l'esprit est liée à notre propre centre de conscience et donc, d'attention. Le travail de la méditation est important pour le conscientiser à lui même. 
Pour ma part, il y a de cela, mais aussi un entraînement musculaire qui habitude le corps et l'esprit à repousser la charge et à soutenir l'effort. Car certaines entités sont des maîtres absolus ès hypnose (et résister à l'équivalent de 5 "haltérophiles en hypnose", lorsqu'ils s'y mettent en bande... est très dur). Et vous ne pourrez jamais les surpasser. On ne peut que les contrer du mieux possible afin de se faire balader dans les rêves qu'ils nous imposent pour nous occuper l'esprit pendant qu'il font ce qu'ils ont à faire sur nous. 
Ainsi très souvent des rêves récurrents, caractéristiques (une fois vus comme tels), viennent et reviennent, avec un lieu toujours égal mais un scénario différent. Ce n'est qu'une virtualité imposée à l'esprit, en prendre conscience permet de se défaire de leur emprise. Attention aux surprises au réveil si vous réussissez à vous dégager. Restez zen surtout.

Le meilleur entrainement à la résistance à l'hypnose que j'ai pu recevoir fut à Amsterdam après la prise de Psylocybe (un champignon hallucinogène). Pendant 4 heures l'entité tenta de prendre le dessus et de rentrer dans mon esprit via ses tentacules. Ce fut une expérience très enrichissante, et corporellement très douloureuse.
La pleine conscience, la lucidité, la non réactivité émotionnelle et mentale, avec la connaissance du phénomène, reste selon moi, la meilleure arme dans ce cas là.

Vous excuserez la rapidité de l'analyse et le manque de cohérence de l'article, mais le sujet est tellement vaste qu'il demande un travail de recherche personnel important, que je vous incite à faire, et à partager ici en commentaires si le coeur vous en dit.

January 04, 2017

Des facteurs énergétiques exogènes négatifs.

C'est un article dont le sujet est très délicat et qui pourra soulever quelques résistances mentales chez certains, mais le phénomène est très courant et passe bien souvent, trop souvent même, totalement inaperçu. Pourtant la pratique, le phénomène est très très largement répandu. (**Je tiens à dire qu'il n'est qu'une ébauche bien peu complète; je ne prétend pas non plus que tout est "implants" ou facteurs énergétiques éxogènes (FEEN), merci !**)

Ce petit article s'intéresse donc aux phénomènes énergétiques exogènes négatifs dans les corps humains. Je ne prétend pas être exhaustif, ni être capable de tout expliquer, cependant, je vais jeter déjà quelques bases, bien que ce court écrit, s'adresse tout de même à des personnes ayant quelques fondements de connaissances sur les corps énergétiques et l'énergie tout court.

Facteur énergétique : Ici comprenons une "charge" énergétique porteuse d'un message/"signature", on nomme aussi cela parfois un "volt", "voult", "programmation". 
Cela prend bien des noms et des formes. 
Il s'agit parfois d'un implant énergétique, qui dans certains cas extrêmes, se matérialise physiquement (hé oui ça arrive !). 
Ainsi, dans ce cas précis il y a : Un objet énergétique servant d'antenne et d'émetteur, ou de traceur, (pouvant remplir toute fonction possible) et d'une charge énergétique astra-mentale, programmée par une information. L'objet sert à fixer cette charge et à cristalliser l'information. Ce dernier est alors implanté dans un chakra, une partie du corps. Cela peut être directement ou indirectement inséré (par la viande surtout si vous ne pouvez être atteint directement - la viande porte une charge de souffrance animale, qui permet de fixer l'implant, le sang, fluide de vie, potentialise le tout).
Parfois, il s'agira plutôt d'une information de type mentale, comme un souvenir, une influence sur la pensée. Ou encore, une charge énergétique se fixant au niveau des épaules et la poitrine et influençant alors directement les sentiments, l'humeur, la motivation, la joie ou le bien être et l'énergie de la personne.

Exogène : Médicalement parlant, cela qualifie ce qui provient de l'extérieur de l'organisme. L'inverse d'endogène.

Trop souvent nous sommes confrontés à des situations négatives qui "sortent de nulle part", à des personnes qui tout à coup disent "je ne sais pas pourquoi je t'ai répondu ainsi/pourquoi j'ai agi ainsi", voire à des personnes qui agissent comme sous influence hypnotique, ou qui sont toujours dans un mouvement de mode (de pensée, de vie, de réagir ...), et qui semblent jamais réfléchir par elles mêmes. Mais nous pouvons aussi nous sentir "mal", avec des pensées négatives, des images négatives, un sentiment négatif, une lourdeur.

Robert Bruce dans son ouvrage "Practical Psychic Self-Defense: Understanding and Surviving Unseen Influences"parle de la façon dont les "negs", [entendez les "entités négatives", même si tout est relatif, entendez dans ce cas  ci : celles qui veulent du mal, soit celles qui veulent se nourrir (globalement)] font pour implanter durant notre sommeil des souvenirs négatifs, des variantes de souvenirs avec implants (portes vers votre psyché permettant de vous tracer dans l'astral et d'influencer à distance), et des idées, images, sensations, visions, rêves, traumatisants, violents, etc, capables de jouer sur notre émotionnel, permettant ainsi d'y accéder par la faille ainsi crée. Il a déterminé que parfois les grains de beauté servent d'attaches à ces entités et qu'il arrivait qu'une simple croix au crayon dessus les faisaient tomber. J'ai pour ma part remarqué que certaines arrêtes osseuses sont parfois des points d'accroches pour ces entités. Lorsqu'elles partent elles laissent un bouton de pus. Robert Bruce a vu exactement le même phénomène. Les cicatrices peuvent alors être profondes.

Au niveau humain, les MK Ultra utilisent ainsi les mêmes procédures (ou dit aussi projet Monarch, utilisés par le KGB et la CIA il y a longtemps afin de créer sur des êtres très fragilisés - par leurs soins - plusieurs personnalités. Le traumatisme est induit avec drogues dissociatives et hypnose intensive + subjugation des sens + détresse émotionnelle extrême promue par des scènes d'une violence et d'une cruauté extrême). Par un mot, le maître de ce martyre, change alors de comportement, de vie, de personne. Plus un esprit est scindé, plus il est alors ensuite aisé de le scinder à nouveau. 

La techniques d'hypnose rapide "flash", d'hypnose de rue ou de spectacle, permet la même chose dans une bien moindre mesure. L'idée est toujours le choc, la surprise, le traumatisme. Créant alors une brèche, une faille, une porte d'entrée et une prise de pouvoir sur l'esprit ainsi "choqué". Une fois dans la place, le hacking prend place. Certaines entités très négatives choquent ainsi certains esprits et s'y installent, ou se glissent par une faille dans le corps énergétique. C'est alors l'obsession ou la possession dans le pire des cas.

Les implants permettent ainsi de suivre la personne et de la retrouver à souhait. Mais aussi de s'attacher à elle et de la parasiter au plus près - mentalement, émotionnellement, sexuellement, physiquement, glandulairement. 

Le traumatisme, peu importe la source, permet d'insérer ce que l'entité cherche, dans un organe, l'esprit ou l'émotion. Ainsi, une population choquée par des attentats (je prends cet exemple car il est récent, vous m'aurez compris), va se voir plus affaiblie et plus disponible pour le parasitage. Un accident, un deuil, un traumatisme, donne du grain à moudre, dès qu'il y a un impact émotionnel, alors il y a une porte ouverte pour manipuler et tirer parti de ce qui vient de se passer. Certaines entités aiment à ressasser le traumatisme dans l'esprit de la personne pour augmenter l'emprise neuronale et émotionnelle. Plus c'est ancré, mieux c'est. Les rêves servent aussi parfois à cela. L'entité s'insérant dans l'esprit de la personne va alors lui faire revivre une scène traumatisante se servant du contenu inconscient de la personne, non pour l'aider à le résoudre, mais pour en augmenter l'effet traumatisant bien sûr. Notre humanité, notre cœur est une vraie source de joie et de rayonnement, mais cela peut être utilisé contre nous. Certaines entités s'en servent pour se nourrir de la détresse, du désarroi, de la peur, de l'angoisse, de la haine ou du dégoût. Certaines personnes en révolte ou qui vivent selon des opinions personnelles fortes, ne vivent parfois pas du tout leur propre vie. Elles sont juste programmées pour émettre une énergie afin de nourrir certaines entités égrégoriques puissantes ou d'une moindre force. Ce n'est peut être pas facile à croire, mais toute personne ayant été confronté à ces phénomènes les verra comme réels. 

Certaines trames locales astrales sont aussi utilisées par ces entités afin de générer des comportements humains ou animaux à certains endroits. Disons qu'une personne ou un groupe de personnes laissent un condensateur fluidique fort sur un lieu (larmes, sang, corps, ossements) à un certain moment de puissance émotionnelle (ex : champs de bataille, scène de meurtre, suicide...) alors certains lieux vont devenir générateurs de ces mêmes comportements ou d'une influence exogène sur des organismes vivants. L'utilité est alors d'obtenir une émission d'énergie de la part d'une personne ou d'un groupe pour la lui soustraire. Ainsi, certains lieux deviennent maudits à cause de cela. Notons encore que des facteurs telluriques peuvent aussi aider.

Si nous étudions le traumatisme de la naissance, alors nous voyons qu'il y a parfois une réelle prise de pouvoir sur l'esprit de l'enfant dans les premiers temps, fort heureusement, dans les traditions ancestrales, le baptême remédiait à cela, par un sacrement de nature Lunaire/Yesodique, permettant alors l'effacement du trauma, et l'esprit d'un enfant restant, fort heureusement, très souple et capable de rester proche de la Source dans les premiers temps, le parasitage se voit compensé. Ceci aide à effacer l'action de certaines entités spécialisés dans la conformité de la race humaine et dans son parasitage. Certaines entités, très hautes placées dans la hiérarchie des parasites, et ayant un lien très fort avec l'humain, s'en sert comme ressource pour vivre. De leurs propres mots "peu importe ce que l'humain génère", le bon ou le mauvais ça reste de l'énergie ...

Cette emprise va jusqu'à la racine même de notre humanité, jusque dans notre fluide de vie. Comme des verrous posés depuis très longtemps, mais dont certaines pratiques sont dissolvantes. 

La manipulation mentale par des entités est alors courante, certaines de mes mesures me permettent de penser qu'il y a parfois un parasitage ou une influence mentale (programmes mentaux implantés) jusqu'à 90 % dans l'esprit d'une personne. La marge de libre arbitre laisse place à une "normalité de personnalité". Qui fait encore illusion pour la société. Mais l'esprit en lui même est bien parasité.

La manipulation cardiaque/Thymique est aussi très utilisée par les entités, surtout lorsqu'il s'agit de bloquer l'action émotionnelle de la personne. Ceci est dans un premier temps un blocage de sa sphère d'émotion, de sentiments, elle se sent alors coupée, vide, morte, elle ne ressent plus rien. La motivation peut tomber à zéro. On peut penser que cela vient de nous et nous nous sentons alors coupable d'être ainsi. Tout sentiment élevé est alors indisponible. Certaines entités sont spécialisées dans ce domaine et le font très bien, de manière sournoise et insidieuse. Elles ne peuvent pas agir autrement sur nous alors elles utilisent les méthodes qu'elles connaissent le mieux. Si vous pouvez les voir, il s'agit d'entités de nature animales avec des carapaces et des exosquelettes (insectes surtout). 
Ainsi, si vous tombez amoureux, et qu'ils souhaitent vous attaquer, cela aura pour conséquence de vous bloquer dans vos sentiments. Sans vous en apercevoir vous ne ressentirez alors plus rien.
D'autres vont créer une énergie négative en vous et vous mettre à douter de votre relation, de la personne, et vous faire sentir mal avec elle. Vous la percevrez comme étant une personne malsaine, qui vous manipule... ce genre d'idées, que vous n'aviez pas avant, sera alors prépondérantes dans votre esprit. Vous penserez alors que vous "voyez" enfin clair ! Que non ... Ce ne sont pas vos ressentis, vos pensées, vos opinions.

Je suspecte que certaines programmations sont si fortes que l'énergétique psychique s'en trouve profondément perturbées. Influençant alors négativement le corps physique aussi, sur le très long terme. Les AVC et crises cardiaques, l'asthme, tachycardies ... ont parfois selon mes recherches une cause de ce type. La négativité ayant été tellement implantée qu'elle en vient à bouleverser les fonctions vitales, des engorgements énergétiques dans les nadis, provocant parfois la rupture ou créant aussi parfois des maladies chroniques. Mais ne généralisons pas ! Ce serait bien trop simple. Ça ne l'est pas du tout malheureusement. 
Il m'est ainsi arrivé d'avoir des douleurs physiques importantes (oeil, organes... infections bactériennes ou virales) avec symptômes physiques réels et médicalement diagnostiqués, mais il ne s'agit en réalité que d'une attaque via une faille énergétique liée à un organe. Un bannissement, et voilà la douleur et la maladie qui s'en vont (cas superficiel). 
Robert Bruce parle de l'influence d'attaques négatives sur lui : accidents mortels évités de justesse, hernies discales arrivées sans crier gare juste par le passage d'une entité... cancer à la lèvre qui s'est développé sur lui suite à une possession (une erreur de sa part pendant un exorcisme)... stigmates.

Une de mes connaissances a d'ailleurs plusieurs stigmates de ce type sur lui. Des traces noires qui, grâce à un travail spirituel, "tombent" et se matérialisent sous formes d'objets. Croyez le ou non.

Le sommeil est donc un moment particulièrement privilégié pour un tas d'entités manipulatrices, les défenses étant au plus bas, et l'esprit parti dans le royaume des rêves est alors manipulable à souhait. Les paralysies du sommeil sont une prise de contrôle de l'esprit et par là, du corps astral et physique. Elles passent par le cervelet, ou plus exactement par le tube chakra qui contrôle le système végétatif (notons d'ailleurs qu'un embourbement astral de ce tube crée souvent des démences mentales). De là, j'ai pu ressentir des tentacules et autres "mains astrales" (les voir aussi), rentrer dans mon cerveau pour télécharger des images, on voit alors des milliers d'images défiler devant la conscience en quelques secondes. Le sentiment de farfouillage est particulièrement dégoûtant.
L'équivalent du "défilé de vie" pendant une mort imminente en sommes. Il s'agit selon moi plutôt, d'un accès hacké de l'esprit, par le choc du décès, ou de l'accident en cours, par une entité qui récupère de l'info. L'idée est bien sûr de l'utiliser contre vous après. Certaines entités assez évoluées dans l'astral se font ainsi des banques de données sur les esprits humains, et scannent les corps astraux endormis pendant la nuit afin de les presser comme des citrons. Si ce ne sont que des hoardeurs ou collectionneurs d'information mentale, d'autres s'en servent malicieusement. 

Dans le couple ou l'amitié même, le lien d'amour entre deux personnes spéciales peut alors être sacrément mis à mal par ce type d'entités. Les chercheurs spirituels seront alors confrontés, largement, à ce type d'attaques insidieuses. Des prétextes, des sentiments, de la jalousie ou un mal être se fera alors jours dans la personne, et la dispute, la rupture éclatera, ou simplement un refroidissement des sentiments. Tous les prétextes sont alors bons pour influencer, implanter et pourrir la situation. Pourquoi me direz vous ? Les raisons sont multiples, mais classiquement, certaines alliances humaines sont porteuses d'un énorme potentiel spirituel qu'il est alors préférable de tuer dans l'oeuf pour certaines entités. C'est leur travail. Contrer une évolution de la conscience et du coeur.

Le parasitage sexuel est aussi très largement utilisé. Toute émission d'énergie sexuelle, de fluide, de fantasmes a un effet attractif sur les incubes et succubes. Parfois certaines sont plus malines que d'autres et créent un point de soustraction de l'énergie via un lien à distance. L'orgasme monte et hop, elle le pompent par un point du corps. Elles sont alors à bonne distance et n'ont pas à s'attaquer directement à la personne avec un travail compliqué d'insertion dans le cervelet, de prise de contrôle du corps astral et de l'esprit, puis, via le rêve, qu'elles rendent érotique, elles génèrent une excitation du centre sacré, récoltant alors un orgasme astral ou réel. Découvertes elles sont parfois agressives. De tels liens sont sur une grande part de la population "inconsciente". Et servent à nourrir toute une faune d'entités, et notons que le tout est facilité par une addiction à la pornographie via internet. Il en va de même avec certaines addictions aux drogues, d'où la difficulté parfois de s'en défaire, car ce n'est pas le corps de la personne qui réclame, mais des entités qui ont faim et qui ont la flemme d'aller coloniser un hôte. En effet les drogues ouvrent l’esprit, et donnent alors accès à la totalité de l'être, car la molécule est telle un "implant" (plus ou moins temporaire dans ce cas) et circule dans l'esprit et le sang... (On réfléchira alors sur les natures condensatrices d'énergies astrales négatives dans notre corps concernant les métaux, les produits chimiques, les toxines ...).

Le parasitage et l'impact par les proches est aussi quelque chose de courant. Si vous commencez à vous défaire de vos parasitages, de vos liens ou des implants et programmations en tout genre, vous risquez d'avoir des attaques de proches ou qu'ils soient attaqués. Vous savez comment fonctionne la mafia : Ils souhaitent toujours, avec un grand sourire, une longue vie à vos proche... Ainsi, pendant une soirée, venue de nulle part, un détail intime ou gênant pourra sortir dans la conversation par la bouche d'un ami qui ne s'en rendra pas compte. Ou un parent vous fera des reproches infondés, ou vous mettra mal à l'aise. Il est alors nécessaire d'agir et de nettoyer tout ça. Avec l'habitude vous verrez émerger ces comportements incohérents ou malsains chez certains proches, vous ne devez pas leur en tenir rigueur bien sûr. Si vous avez l'âme pieuse, le mieux est de prier pour leur protection. Evidemment je vous demande de ne pas voir des implants partout ou des influences exogènes dans tous les cas. Les personnes sont peut être tout simplement bêtes ou méchantes. Ou les deux. Il faut alors vérifier si c'est bien le cas.

Que ce soit pour se nourrir, jouer, servir un plan plus grand (compréhensible ou non pour nous), récolter de l'info ou de l'énergie, les entités se servent de l'humain comme d'une ressource - mentale, énergétique, astrale, voire comme véhicule de vie et de transport.

Les remèdes ne sont pas forcément compliqués. L'attention est primordiale, savoir voir, et repérer les programmations et influences exogènes est important. C'est la première étape, avec la connaissance de ces facteurs exogènes. La capacités à déterminer une influence se fait alors par des capacités psychiques ou simplement par un travail au pendule. Mais là encore il faut faire attention car très souvent, le pendule est bloqué (et je peux vous dire que lorsque nous posons des questions réellement pertinentes les entités déboulent de suite pour influencer, généralement le pendule ne peut dire que "non" à tout, même si vous lui demandez un "oui", effectivement, les entités négatives sont vraiment négatives jusqu'au bout !).

Le travail sur soi est une première chose aussi. Vouloir évoluer est bien, mais il faut s'attendre à des résistances. Lorsque nous cherchons à grandir intérieurement, nous fermons alors les portes à certaines influences et nous les ouvrons à d'autres, normalement plus positives. Ce travail met alors en évidence certaines énergies négatives, des influences, des programmations ... se raccorder à une source spirituelle est alors une nécessité, car travailler seul est épuisant à la longue, et avoir un lien avec le Divin ou le Sacré est une grande aide jusqu'à ce que cette source exogène soit trouvée en soi même.
Le travail du caractère est primordial. Il ne s'agit ni de culture ni de connaissances, ni de pouvoirs. Mais du caractère, de comportement de la personnalité. De nos peurs, de nos addictions, et surtout de notre réactivité mentale et émotionnelle. Car telles sont les portes d'influences pour toutes ces entités.